L'usine aux mains sales

Publié le par marlaw

Du plafond trop bas pend une vieille ampoule. Elle s’allume, s’éteint, se rallume au rythme du cliquetis métallique des lourdes chaines qui s’entrechoquent. Entre les ombres qui dansent et s’agitent sur les murs, la silhouette se fraie un chemin. Les crochets de fers sont encore vides mais il vient seulement d’arriver. Il aime passer son temps dans cette cave étroite, sombre et humide, s’abandonnant à ses expériences souterraines. Le temps se fige et il ne connaît ni le jour ni la nuit, ici il est enfin tranquille, à l’ abri du tumulte excessif de la rue et des tracas de la vie. Il peut se mettre à l’ouvrage. Il se prépare consciencieusement, revêt son tablier panse ses plaies au visage et prépare le matériel dont il a besoin. l’excitation monte, l'heure arrive enfin.
 Ses mains sont sales
 




Publié dans illustrations

Commenter cet article

melvin 05/10/2008 02:24

classe ! Mais je trouve que l'intermédiaire il claque vraiment plus que le dessin encré... En tous cas chapeau pour le taf !

marlaw 05/10/2008 14:16


Tiens Salut Melvin! merci pour ton passage par ici et pour ton petit mot!