Quasimodo was a Punk Rocker Mother Fucker!

Publié le par marlaw

Hey... par manque d'inspiration et pour parfaire notre culture général, un ti copier coller depuis l'ami wiki:
Quasimodo est un personnage de Notre Dame de Paris, roman de Victor Hugo (1831).
Vers l'âge de 4 ans, abandonné par ses parents à cause de ses déformations physiques, il est recueilli par le prêtre Frollo envers qui il se dévoue entièrement. Le nom lui est donné par Frollo d'après la fête, car Frollo l'avait trouvé ce jour-là. Il devient le sonneur des cloches de Notre-Dame, et s'aventure peu au-dehors à cause de son apparence physique : la foule n'apprécie pas la vue de ce bossu borgne et boiteux.
Victor Hugo joue d'ailleurs sur ce que ce nom suggère: Quasimodo n'est en quelque sorte qu'un quasi-homme:
"Il baptisa son enfant adoptif, et le nomma Quasimodo, soit qu'il voulût marquer par là le jour où il l'avait trouvé, soit qu'il voulût caractériser par ce nom à quel point la pauvre petite créature était incomplète et à peine ébauchée. En effet, Quasimodo, borgne, bossu, cagneux, n'était guère qu'un à peu près."
À 20 ans, il tombe amoureux de la danseuse gitane Esmeralda qui préfère l'officier de la garde, Phœbus. Pourtant, c'est le sonneur de cloches qui tente de la sauver après un revers de fortune. Alors que Esméralda est sur le chemin du gibet, il l'emporte dans ses bras pour la mener jusqu'à Notre-Dame, qui en tant qu'église était un lieu d'asile. Cependant, Esmeralda, livrée à la justice par un Frollo amoureux, fou de rage après qu'elle l'ai éconduit, est exécutée. Quasimodo, qui voit la scène du haut des tours, jette Frollo dans le vide avant d'aller mourir auprès du corps d'Esmeralda, là où sont déposés les dépouilles des suppliciés.
Depuis la parution du roman, et surtout avec la mise en image du personnage par le cinéma, Quasimodo est devenu l'archétype du "montre sympathique", capable de sentiments amoureux en son for intérieur (d'autres archétypes seraient le monstre de Frankenstein et King Kong).





Publié dans illustrations

Commenter cet article